LES CYCLOS POTINS....

Sauvons nos routes a4 1  Parce que les trous dans nos routes (nos croûtes ?)... les cyclistes en ont assez non !?

Voici un commentaire avisé et interresant d'un responsable du site "Sauvons-nos Routes" (du 03.10.2018):

" Nous vivons actuellement une situation contrastée : le région wallonne a pris conscience du délabrement de ses réseaux ( autoroutes et routes régionales secondaires ) et a décidé un important plan d’investissements pour les réhabiliter ( voir les nombreux chantiers d’autoroutes ) . Et ce n’est pas fini : le plan actuel porte sur environ 500 millions d’euro mais le volume de chantiers nécessaires pour remettre en ordre l’ensemble de ces réseaux est de environ 5 milliards. Mais , grâce au financement rapporté par le prélèvement kilométrique payé par les poids lourds  , on peut espérer que nous sommes entrés dans une trajectoire positive et que ce volume total de travaux se réalisera dans les ( 10 ou 20 ? ) prochaines années . Même si la gêne aux usagers est à son maximum actuellement , le problème numéro 1 est de faire en sorte que les citoyens acceptent que cela prennent  du temps de redresser la situation due à un sous-investissement dans ce secteur depuis environ 30 ans.

A l’inverse, pour les routes communales ( celles que vous aimez probablement emprunter lors de vos randonnées cyclistes ) la seule amélioration est attendue pour 2019. Les subsides que les communes reçoivent pour entretenir les routes ( et aussi leurs bâtiments ) vont passer de 45 à 65 Meuro.

Est-ce suffisant ?

A l’échelle de la Wallonie non.

Certaines communes ont , depuis toujours, consacré suffisamment de moyen, en plus des subsides, et leur réseau est correct. D’autres ont sous-estimé les besoins et n’ont consacré que le strict minimum pour justifier les subsides octroyés. Nous avons démontré sur notre site internet que globalement les communes wallonnes devaient investir entre 2 et 3 fois ce qu’elles investissement si elles se contentent des simples subsides. L’augmentation des subsides de 20 millions d’euro/an va dans le bon sens mais tant que les communes ne se décideront pas à effectuer un inventaire complet de leurs besoins ( comme l’a fait la région wallonne  ) et un système de planification des travaux à réaliser en temps opportun et en volume suffisant , l’état des routes dans ces communes continuera de se dégrader.

A votre niveau,  et compte tenu de votre utilisation des routes communales, vous pouvez nous aider à sensibiliser les communes dont vous jugerez que les routes sont les plus mauvaises, en les interpellant sur leurs budgets.

Selon notre extrapolation de l’étude INASEP ( voir notre publication  )

http://www.sauvonsnosroutes.be/budgets-necessaires-pour-entretenir-les-voiries-communales-wallonnes/

toutes les communes devraient consacrer un budget de 2500 euro/an  et /km pour maintenir à niveau la qualité actuelle ( ? ) de leur réseau. Certaines communes le font et la qualité de leur réseau est visible. Ce budget d’entretien est nécdessaire pour éviter l’apparition des nids de poule

Ce budget ne tient pas compte de la reconstruction des routes qui sont remplies de nids de poule ( y compris si ceux-ci sont rebouchés ). Pour ces routes , en plus du budget ci-dessus les communes doivent établir une planification des travaux de reconstruction qui sont inévitables ( NB une route pleine de nid de poule doit être reconstruite ) . "

Vous devez être connecté pour poster un commentaire